Paris porte plainte après le vol de mosaïques d’Invader

« Plus d’une dizaine d’œuvres de l’artiste Invader ont été arrachées des murs à plusieurs endroits de la capitale », a déclaré une responsable de Paris à l’Agence France-Presse (AFP). La Mairie a annoncé vendredi 4 août 2017 qu’elle allait porter « pour usurpation de fonctions ».

Les voleurs se « sont déguisés en agents de la Ville de Paris » pour dérober les mosaïques du street artiste. Habillés de gilets jaunes, l’un grimpait sur une échelle pour décrocher les œuvres d’art urbaines tandis que l’autre assurait les passants.

L’affaire a éclaté sur twitter le 3 août  : surpris de ces décrochages, des internautes ont photographié les deux hommes en plein action dans plusieurs quartiers.

//platform.twitter.com/widgets.js

 

//platform.twitter.com/widgets.js

Interpellée sur le réseau social, la Ville a confirmé qu’elle n’y était pour rien.

Les figures en carreaux colorés de l’artiste français, inspirées du célèbre jeu vidéo Space Invaders de 1978, sont affichées dans de nombreuses rues de la capitale. On en compte à ce jour près de 1300 et plus de 3 500 dans 72 villes du monde.

Interrogé par le journal Libération, Invader a rappelé que ses mosaïques sont dérobées depuis plusieurs étés. Plus d’une centaine auraient disparu en trois ans. « Ça me gâche tous mes étés, précise-t-il. L’an dernier j’ai passé un mois sans dormir. Mais là, avec la réaction sur les réseaux, je me sens moins seul. Avant c’était juste entre eux et moi ».

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s