Nuit Blanche célèbre le collectif

La Horde to da Bone @ Laurent Philippe 2017

Prévue le 7 octobre 2017 à Paris, la 16ème édition de Nuit Blanche à Paris fête la création en collectif, sous forme de collaborations entre artistes ou d’initiatives “citoyennes”. 

Les grandes lignes de la 16e édition de Nuit Blanche, intitulée «Faire œuvre commune», ont été présentées mercredi 21 juin 2017 par Bruno Julliard, premier adjoint à la Maire de Paris, et Charlotte Laubard, directrice artistique. Cette nouvelle programmation vise à fêter la création en collectif, que cela soit des collaborations entre artistes ou des initiatives “citoyennes qui font bouger les représentations et les perceptions”.

Deux parcours inédits, rattachés à des lieux emblématiques de rassemblement de Paris, sont organisées cette année. Le premier parcours est située au centre de la capitale. Il s’étendra autour de l’Hôtel de Ville depuis les berges du parc Rives de Seine jusqu’à la place de la République en passant par les Halles.
Les berges seront notamment investies par le collectif berlinois Invisible Playground qui souhaite y installer une œuvre participative redonnant la parole aux Parisiens. Les artistes proposent d’inonder les berges de lettres qui se composeront en phrases au fil de l’eau. Le jeu de mots qu’ils organiseront autour de ces lettres « sera l’occasion de réaffirmer la dimension ludique de la ville« , indique la Mairie.
Voyages et migrations

Un second parcours s’épanouira dans le quartier de la Chapelle et jusqu’à la gare Rosa Parks en passant par la Halle Pajol et le 104. Le collectif Mu investira l’océan de rails qui sépare le jardin Rosa Luxembourg et les Jardins d’Eole avec une création sonore et visuelle évoquant l’univers du voyage et des migrations.

A la Halle Hébert, le collectif (La) Horde invitera les visiteurs à déambuler au sein d’un tournage nocturne mettant en scène un ballet de machines. En s’intéressant à des styles de danses développés spécifiquement sur Internet et aux communautés qu’ils fédèrent en ligne, les artistes explorent le déplacement de certains gestes de la sphère digitale à la place publique.

Autre nouveauté de la 16ème édition de Nuit Blanche : la création d’un rendez-vous en ligne. Quelques jours avant l’ouverture des festivités, les internautes auront la possibilité de discuter avec un « chatbot », c’est-à-dire un logiciel spécifiquement programmé par les étudiants des masters Arts Visuels et Media Design de la Haute Ecole d’Art et de Design de Genève.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s